Études sur la cybersanté

FMH Digital Trends Survey

L'étude Digital Trends Survey de la FMH, qui a été menée pour la deuxième fois, s'est concentrée sur l’utilisation des technologies numériques pendant le traitement. Le chapitre consacré au DEP confirme les résultats de l’étude eHealth Baromètre selon lesquels la population est intéressée par l'ouverture d'un DEP (55%). Jusqu’à 20% des sondés affirment vouloir changer de médecin si ce dernier ne proposait pas de DEP.

Careum: Health Literacy Survey 2021

Pour la deuxième fois, l'OFSP a recueilli des données sur les compétences en santé de la population suisse dans le cadre de l'étude internationale Health Literacy Study. Les résultats montrent un bilan mitigé. En ce qui concerne la compétence en santé générale, un peu moins de la moitié de la population éprouve des difficultés à gérer les informations relatives à la santé. Dans le cas de la compétence santé numérique, pas moins de 72 % de la population suisse a du mal à gérer les informations et les services numériques.

L'étude est en allemand avec un résumé en début de document en français. 

Baromètre cybersanté 2021: l’opinion positive repart à la hausse

Le baromètre suisse de la cybersanté (eHealth Barometer) est une enquête menée chaque année auprès des professionnels de la santé et de la population, qui permet de faire le point sur l’état actuel de la cybersanté et du dossier électronique du patient.

Étude : Le plan électronique de médication partagé dans les soins primaires en Suisse

Une étude publiée en janvier 2021 dans JMIR Publications et soutenue par l’Université de Genève, Unisanté Lausanne, l’État de Vaud et l’Université du Sud du Danemark se penche sur les résultats de l’utilisation du plan de médication partagé, accessible sur une plateforme sécurisée, par des professionnels des soins primaires de santé. Le plan de médication partagé est reconnu comme un élément clé pour une réduction des erreurs de médication grâce à une meilleure gestion de la médication des patients. La fondation suisse Sécurité des Patients estime que les erreurs ou les interactions indésirables dans la médication entraînent environ 20 000 hospitalisations par an. L’étude liste dix leçons à retenir. Celles-ci décrivent les effets positifs du plan de médication partagé mais également ses limites, notamment dans le manque de participation active des patients et le besoin d’homogénéiser les procédures de communication.

Lire l’étude (en anglais)

OFSP, gfs.Bern et CRS: Compétences en matière de santé en Suisse

En 2015, l'OFSP et gfs.Bern ont réalisé une étude sur le niveau de compétences en matière de santé des personnes résidant en Suisse. Cette étude souligne notamment que les différences de compétences selon l'âge, le niveau de formation et l'origine des sondés. Les résultats montrent qu'un dixième de la population possède d'excellentes compétences en matière de santé. Le niveau est satisfaisant pour 45% et insuffisant pour 9%.

Suite à ces résultats quantitatifs, l'OFSP et la Croix Rouge Suisse (CRS) ont décidé de mener une seconde étude qualitative sur les compétences en matière de santé, en se penchant sur la relation entre patient et professionnels de la santé. Le résultats sont présentés brièvement en allemand, anglais et français (à la suite l'un de l'autre). L'étude soulève notamment qu'en plus d'une bonne relation entre patients et professionnels de la santé, des connaissances suffisantes sont nécessaires afin d'impliquer personnellement le patient dans son traitement et dans un dialogue effectif avec le personnel traitant. 

Synpulse: Étude de marché sur l'état de la numérisation dans le paysage hospitalier suisse

L'étude de Synpulse fait suite à une première étude en 2015. Celle-ci se penche sur l'utilisation des outils numériques à l'hôpital, notamment la documentation clinique numérique, l'usage d'appareil mobile (p.ex. tablettes), l'intelligence artificielle, ou la communication avec le patient par voie numérique. L'étude relève également les difficultés de la numérisation dans les soins hospitaliers et les potentiels de celle-ci, également avec le dossier électronique du patient.  

Commonwealth Fund: Usage des moyens de communications numériques chez les médecins de premiers recours - comparaison internationale

Le Commonwealth Fund s'est intéressé à l'usage des divers moyens de communication numérique (emails, site internet, dispositifs connectés) dans le travail des médecins de premiers recours. Comment ceux-ci intègrent les outils numériques dans leurs échanges d'informations avec les autres professionnels de la santé et avec leurs patients? Le sondage livre plusieurs graphiques sur les habitudes en Suisse et en Europe. Les graphiques sont disponibles sur le site du Commonwealth Fund, et une page de résumé retranscris tous les résultats. 

Obsan: La cybersanté dans la médecine ambulatoire de premier recours

Dans son dernier bulletin, l'Observatoire suisse de la santé (Obsan) livre un aperçu de l'évolution nationale de la numérisation (de 2012 à 2019) dans la médecine ambulatoire de premier recours. Les International Health Policy Surveys (enquêtes IHP) permettent de montrer dans quelle mesure les médecins de premier recours intègrent la cybersanté dans leur pratique et quelles sont les offres qu’ils mettent à disposition de leurs patients (enquêtes IHP ; voir encadré K 2). Vous trouvez l'étude IHP sur notre site Internet.

Études du Global Digital Health Partnership

Le Global Digital Health Partnership a été fondé en 2018. Il s’agit d’une collaboration entre différents pays et leurs autorités, ainsi qu’avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La Suisse participe à ce partenariat, dont l’objectif est d’échanger sur des stratégies éprouvées et des procédures relatives aux services de santé numériques et de générer ainsi des connaissances pour améliorer ces services dans les pays participants. Durant cette collaboration, des rapports ont été rédigés sur les thèmes clés suivants : « Interopérabilité », « Cybersécurité », « Preuves et évaluation » et « Accès des citoyens à leurs données de santé ».

Vers les études

Baromètre de la cybersanté : attitude positive, réticence croissante

Chaque année, l’institut Gfs mène un sondage auprès des professionnels de la santé et de la population pour connaître leur avis sur la cybersanté et le dossier électronique du patient. Cette enquête permet de faire le point sur l’échange électronique de données pertinentes pour le traitement et sur la cybersanté en Suisse.

Étude de la fondation Commonwealth Fund : la majorité des médecins souhaite s’affilier au DEP

Depuis 1998, la fondation américaine Commonwealth Fund (CWF) réalise chaque année une enquête internationale consacrée aux politiques de santé (International Health Policy Survey, IHP), à laquelle la Suisse participe avec dix autres pays. Cette étude permet à la Suisse d’obtenir des données comparatives internationales sur des thèmes de politique sanitaire, utiles pour l’organisation de son propre système de santé.

Étude comparative de la fondation Bertelsmann : 14e rang sur 17 pour la Suisse

La fondation Bertelsmann a analysé et comparé le degré de numérisation du système sanitaire dans quatorze pays de l’UE et trois pays de l’OCDE. Elle en a déduit des facteurs de réussite, des recommandations d’action et des enseignements.

Étude de l’OCDE sur la santé au 21e siècle : plaidoyer pour une démarche globale

Le rapport de l’OCDE « Health in the 21st Century – Putting Data to Work for Stronger Health Systems » examine comment les données et les technologies numériques peuvent contribuer à atteindre des objectifs politiques et à induire des transformations positives dans un système sanitaire précisément très en retard en matière de numérisation par rapport à d’autres secteurs. L’OCDE préconise une démarche globale dans ce domaine, qui ne soit pas exclusivement axée sur la technologie mais qui se concentre surtout sur les innovations politiques, institutionnelles et organisationnelles.

Relevé des données structurelles par l’Office fédéral de la statistique: les jeunes médecins gèrent leurs dossiers de façon électronique

L’Office fédéral de la statistique effectue l’un des relevés annuels sur la structure et l’offre des cabinets médicaux et des centres de soins ambulatoires. Les résultats montrent un écart générationnel dans la gestion électronique des dossiers. Ainsi, 72 % des médecins entre 35 et 44 ans gèrent les dossiers de leurs patients entièrement par voie électronique contre 38 % seulement des médecins de 55 à 64 ans.

Monitorage de la loi fédérale sur le DEP : études sur les objectifs clés du DEP

En 2016, un modèle d’effets et un concept de monitorage ont été conçus afin de prévoir les effets du DEP. En 2017, après l’entrée en vigueur de la LDEP, un troisième document – le concept de mise en œuvre – a été rédigé pour préciser les méthodes visant à opérationnaliser les indicateurs du modèle d’effets. Le monitorage se fondera principalement sur les données d’exploitation du DEP et sur des enquêtes menées auprès de la population et des professionnels de la santé.

Dernière modification 30.09.2021