Actualités

La norme HL7 "FHIR" (Fast Healthcare Interoperable Resources) supporte l'échange de données entre les systèmes logiciels du secteur de la santé. FHIR est facile à mettre en œuvre et combine les avantages des standards web actuels avec ceux de HL7 V2, V3 et CDA ; ces derniers sont toujours maintenus par HL7 International, mais ne sont plus développés ultérieurement.

Avec mHealth et les services supplémentaires autour du DEP, FHIR prend également de plus en plus d'importance dans l'environnement du dossier électronique du patient (DEP). eHealth Suisse et HL7 Suisse proposent donc le jeudi 13 juin 2019 une séance d'information sur ce thème (gratuite).

Continuerà l'article: Séance d'information concernant la norme HL7 FHIR le 13 juin à Berne

55e Newsletter eHealth Suisse

La 55e édition de la newsletter d’eHealth Suisse vient de paraître.

Continuerà l'article: 55e Newsletter eHealth Suisse

Lors de sa séance de mars 2019, le comité de pilotage d’eHealth Suisse (Confédération/cantons) a pris connaissance de l’avancement des travaux relatifs à l’introduction du dossier électronique du patient (DEP). Il est conscient des enjeux, mais ne remet pas pour autant en question le délai d’introduction, fixé à mi-avril 2020. Le comité invite tous les acteurs directement concernés par le projet à poursuivre activement les travaux. Le nouveau plan d’introduction d’eHealth Suisse et de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) présente l’état des travaux de tous les acteurs associés à l’introduction du DEP. Démarrer rapidement le processus de certification des communautés de référence implique de définir clairement quels organismes de certification délivreront les accréditions ou certifications, et dans quel délai. En outre, les spécifications techniques de la LDEP devront être finalisées d’ici mi-2019. Par ailleurs, les communautés de référence sont tenues à mettre en place les ressources et l’expertise nécessaires à leur constitution. Enfin, les hôpitaux ne doivent pas négliger la dimension organisationnelle de l’introduction du DEP.

Continuerà l'article: Introduction du dossier électronique du patient : il reste du chemin à faire

L’OFSP prévoit d’adapter, à l’été 2019, certaines dispositions des annexes de l’ordonnance départementale sur le DEP (ODEP-DFI). La première partie des modifications de l’annexe 2 ODEP-DFI a été publiée fin janvier 2019 ; la deuxième concerne le chiffre 2.9. Ce dernier règle le contrôle de conformité technique des normes, standards et profils d’intégration relatifs à la gestion et au transfert des données du DEP effectué dans le cadre de la certification. Concrètement, ces modifications reflètent les spécifications techniques visées aux suppléments 1 et 2 à l’annexe 5 ODEP-DFI.

Continuerà l'article: Adaptation des prescriptions relatives à la gestion et au transfert des données du DEP

La validation coordonnée du test des composants du DEP de février 2019 portant sur la communication au sein des communautés ou entre celles-ci a été un succès. Elle a permis de développer le degré de maturation de quatre profils DEP, à savoir CH:XCPD, CH:XUA, CH:ADR et CH:PPQ. Ces profils concernent la recherche intercommunautaire de patients et l’autorisation utilisateur complexe. La dernière vague de validation portant sur les spécifications du DEP aura lieu lors du projectathon DEP qui se déroulera dans le cadre du Connectathon IHE à Rennes (8-12 avril 2019) ; dix entreprises suisses se sont inscrites et testeront au total onze systèmes. L’OFSP conclura ensuite les travaux relatifs aux spécifications et révisera l’ordonnance départementale sur le dossier électronique du patient (ODEP-DFI) d’ici à l’été.

Continuerà l'article: Test du DEP : dernière ligne droite

Le Conseil fédéral souhaite permettre la création de communautés de référence actives au niveau intercantonal afin de simplifier l’introduction généralisée du dossier électronique du patient (DEP). Lors de sa séance du 8 mars 2019, il a adapté en conséquence l’ordonnance sur les aides financières pour le dossier électronique du patient. Les communautés de référence devraient désormais obtenir plus de moyens si leur rayon d’activité s’élargit.

Continuerà l'article: Dossier électronique du patient: le Conseil fédéral autorise la création de plus grands fournisseurs

Quiconque ne peut ou ne veut pas gérer lui-même son DEP peut déléguer cette tâche à un représentant. Toutefois, l’ordonnance d’exécution sur le DEP est peu diserte sur les conditions d’attribution d’une représentation et renvoie aux dispositions du code civil. Suite à de multiples demandes, eHealth Suisse a élaboré une aide à la mise en œuvre, « Représentants dans le DEP », qui explicite l’application de ces dispositions dans ce cadre précis. Ce document contient des directives pratiques, relatives, par ex., à la limite d’âge pour les enfants et les adolescents, des graphiques arborescents illustrant la procédure pour tous les groupes d’âge, des formulaires et des informations générales. Une fiche d’information en résume les points principaux.

Continuerà l'article: Représentation dans le DEP : nouvelles aides à la mise en œuvre et fiche d’information

Cette fiche d’information indique quels sont les numéros ou les indicateurs nécessaires au traitement des données du dossier électronique du patient (DEP). On y apprend encore qui est autorisé à utiliser quel numéro ou quel identificateur, et à quelles conditions.

Continuerà l'article: Nouvelle fiche d’information : « Identificateurs et numéros dans le contexte du DEP »

Le DEP permettra au personnel de santé d’échanger plus facilement et efficacement, à l’échelle du pays, les informations pertinentes pour le traitement d’un patient. En sus de cette « communication omnidirectionnelle », ce personnel pourra également, avec l’accord des patients, transmettre directement par voie électronique des documents aux autres médecins traitants. Le DEP ne règle pas cette transmission électronique qui sera couverte par les « applications liées au DEP » ou les « services supplémentaires ». Il faut ici aussi veiller à l’interopérabilité et à la mise en réseau des diverses communautés. Un groupe de travail d’eHealth Suisse réunissant tous les acteurs pertinents se penche depuis 2017 sur la question de l’interopérabilité des services supplémentaires. Il est prévu de mettre en consultation et d’adopter les premières recommandations nationales en 2019. eHealth Suisse a rassemblé les principales informations concernant ce sujet dans une fiche d’information.

Continuerà l'article: Nouvelle fiche d’information sur l’interopérabilité des applications relatives au DEP

eHealth Suisse, en collaboration avec le Service sanitaire coordonné (SSC), les Hôpitaux de Suisse H+, l’OFSP et la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information MELANI, se penche régulièrement sur le problème de la cybersécurité dans le domaine de la santé. Ses réflexions ont donné naissance à un court métrage, « Un cauchemar numérique » [en allemand], visant à sensibiliser le personnel de santé aux risques posés par les réseaux sociaux.

Continuerà l'article: Pour éviter le cauchemar numérique

Dernière modification 05.01.2018