Formats d'échange

Pour une communication uniforme des données

Les formats d’échange permettent un échange de données aisé entre les différents systèmes informatiques des professionnels de la santé, sans nécessiter de concertation particulière. La spécification du format d’échange définit les normes techniques, syntaxiques et sémantiques nécessaires à un échange d’informations harmonisé. L’objectif est d’uniformiser l’échange de données dans le système de santé, notamment dans la perspective du dossier électronique du patient (DEP). Pour l’élaboration de nouveaux formats d’échange, eHealth Suisse mise sur la norme HL7 FHIR.

Formats d’échange relatifs au DEP

Les formats d’échange Cybermédication et Dossier électronique de vaccination sont des cas d’application prioritaires pour le DEP et doivent être intégrés à la base juridique relative au DEP en 2022. Ils ont été testés et soumis à une audition à plusieurs reprises dans le cadre de Projectathons DEP.

Les formats d’échange suivants ont été publiés dans une première version en 2021 et fait l’objet d’une audition conformément aux règles de l’organisation de normalisation HL7 Switzerlandhttps://www.e-health-suisse.ch/.

Communication dirigée

Les mandats, les transferts et les demandes de rapports ou de deuxième avis jouent un rôle important dans les soins de santé en réseau et ont donc été définis comme des cas d’application prioritaires dans les recommandations nationales sur les services supplémentaires. Le manuel « Swiss eHealth Exchange Format Handbook ; Part I : Service Requests » est fondé sur l’Order & Referral by Form – Implementation Guide (CH:ORF), lui-même dérivé du FHIR Structured Data Capture (SDC). Le manuel définit les principes de base pour l’élaboration de formats d’échange pour les cas d’application susmentionnés.

En 2021, les formats CH ORF, CH LAB-Order et CH RAD-Order ont été publiés dans une première version, puis testés et soumis à une audition lors du Projectathon.

Autres formats d’échange

Rapports de laboratoire dans le processus de transplantation

Ce format d’échange est utilisé depuis 2017 à l’Hôpital universitaire de Zurich. L’introduction dans d’autres centres de transplantation est en cours de planification. 

Rapports de laboratoire dans le processus de transplantation

Document médico-social de transmission

Ce format d’échange est utilisé par la plupart des professionnels de la santé dans le canton de Vaud.

Document médico-social de transmission

Formats d’échange précédents

Des informations relatives à d’autres formats d’échange qui ne sont plus en usage peuvent être consultées ici.

Online-Validator

Le service « Online-Validator » permet de vérifier si un format d’échange est conforme aux spécifications nationales. 


Informations sur les différents formats d’échange

Formats d’échange pour la cybermédication

En 2017, le groupe de travail interprofessionnel pour le DEP (GTIP DEP, IPAG EPD) a élaboré des recommandations relatives aux formats d’échange. Le résultat de ces travaux a été harmonisé avec le profil IHE Community Medication Prescription and Dispense (CMPD), qui définit également de tels formats d’échange (documents) pour le processus de cybermédication. La Fiche d’information Cybermédication d’eHealth Suisse répertorie, explique et relie les divers documents et formats d’échange pour la cybermédication et indique les prochaines étapes.

Architecture nationale pour la cybermédication

En 2019, le groupe de travail Cybermédication d’eHealth Suisse a élaboré l’architecture pour la cybermédication dans le DEP : les données relatives à la cybermédication doivent être enregistrées pour chaque patient dans sa propre communauté de référence – à la différence des documents du DEP qui sont enregistrés par les fournisseurs de prestations de manière décentralisée dans leurs communautés (de référence) respectives. L’exploitation d’un « service Cybermédication », notamment pour l’actualisation de l’aperçu de la médication, relève également de la communauté de référence du patient.

Du 20 novembre 2020 au 19 février 2021, eHealth Suisse a mené une audition publique relative au schéma d’architecture pour la cybermédication dans le DEP. Il en est ressorti une constatation claire : si les participants souhaitent que les processus de médication apparaissent dans le DEP, plusieurs d’entre eux, et surtout les communautés (de référence) et les fournisseurs de plateformes, se montrent critiques vis-à-vis de l’architecture proposée. eHealth Suisse met en pause les travaux techniques de phase 3 (architecture) pour se concentrer sur la phase 2 (mise en place du plan de médication, cf. fiche d’information). La communauté de référence CARA entend tester l’architecture de la cybermédication dans le cadre d’une implémentation de référence. Ces travaux seront accompagnés par eHealth Suisse. Des discussions ont lieu pour déterminer comment intégrer les avis issus de l’audition dans le projet pilote.

eToC / Rapport de transition électronique

Le document relatif au « Rapport de transition électronique » de décembre 2018 contient des recommandations pour l’utilisation interdisciplinaire des modules d’information les plus importants lors des transitions de soins. Ces modules doivent être utilisés pour la communication interprofessionnelle dans les documents électroniques de transition de soins (Transition of Care, eToC), à savoir lors de passage ou de transfert de traitements. Ils peuvent être utilisés indépendamment les uns des autres dans différents documents, par exemple des rapports de sortie.

Format d’échange Dossier électronique de vaccination

Le dossier électronique de vaccination va plus loin que le carnet de vaccination sur papier : outre les données de vaccination, il contient d’autres informations importantes en rapport avec les vaccins, par exemple les antécédents médicaux, les allergies ou le statut immunitaire. Il convient par ailleurs aussi pour les demandes de recommandation vaccinale auprès des systèmes d’aide à la décision médicale (Clinical decision support systems, CDSS).

eAllergies et intolérances

Dans son rapport de décembre 2019 sur les « eAllergies et intolérances », le GTIP DEP (IPAG EPD) formule des recommandations afin d’élaborer un format d’échange pour échanger des informations sur les allergies et les intolérances. Étant donné que ces informations de santé sont importantes et souvent collectées et utilisées dans le système de santé, les données pertinentes pour le traitement doivent être décrites dans un format d’échange, afin de pouvoir les réutiliser de diverses manières et faciliter l’échange d’informations intra- et interprofessionnelles.

CH ORF

Le profil Order & Referral by Form (CH ORF) décrit la manière de définir et d’utiliser les formulaires électroniques d’attribution et les demandes d’informations (résultats d’imagerie diagnostique, résultats d’analyse, rapports de sortie, par ex.), de manière à assurer la cohérence syntaxique et sémantique de l’échange d’information d’un bout à l’autre de la chaîne.

CH LAB-Order

Le format CH LAB-Order est basé sur le guide de mise en œuvre (Implemention Guide) de l’Order & Referral CH ORF. Ce format d’échange est utilisé dans le domaine des laboratoires pour une prescription électronique de tests et d'analyses.

CH RAD-Order

Basé sur le guide de mise en œuvre (Implemention Guide) de l’Order & Referral CH ORF, ce format d’échange est utilisé en radiologie, de manière à assurer la cohérence syntaxique et sémantique de l’échange d’information d’un bout à l’autre de la chaîne.

Format d’échange Transmission des rapports de laboratoire dans le processus de transplantation

eHealth Suisse a approuvé le document « Format d’échange Transmission des rapports de laboratoire dans le processus de transplantation » le 29 janvier 2014. Ce guide de mise en œuvre présente la communication des données de laboratoire des donneurs et des receveurs au « Swiss Organ Allocation System » (SOAS), définit un format uniforme pour la transmission électronique des données de laboratoire et détermine les spécifications ad hoc à titre normatif. Ce format d’échange a été élaboré dans le but de réduire autant que possible le temps passé à saisir des données manuellement et le taux d’erreur des données saisies de cette manière, un objectif qui exige l’interopérabilité sémantique des systèmes impliqués.

Document médico-social de transmission

Le document médico-social de transmission est un document cantonal standardisé. Il est utilisé pour assurer la continuité des informations concernant le patient lors de son transfert. Il contient des données nécessaires de ce point de vue, en particulier des informations administratives ainsi qu’une liste de contacts (intervenants, famille et proches), l’indication du degré d’autonomie, le bilan de santé et des informations pour le jour du transfert.

Dernière modification 09.05.2022